Le Haut-Commissaire reçoit M. J.M. SIONNEAU, Consultant de l'Union Européenne

  •  
Le Haut-Commissaire de l'Omvs, Monsieur Kabiné KOMARA, en présence de certains Experts du Haut-Commissariat, a reçu vendredi 1er juillet 2016, Monsieur Jean Michel SIONNEAU, consultant, Expert en Environnement et Développement Durable. Cette audience accordée à M. Sionneau se situe dans le cadre de la mission d’identification qui lui a été confiée par l’Union Européenne (UE), des projets prioritaires susceptibles d’être éligibles au financement du 11ème FED au titre du sous-secteur Ressources Naturelles (100 millions d’euros) du Programme Indicatif Régional du 11ième FED (PIR 2014-2020).
Après avoir décliné son centre d’intérêt et les objectifs de sa mission qui sont globalement : d'apporter une assistance technique à la Délégation de l'Union Européenne et ses partenaires pour l'identification de projets et programmes du sous-secteur 3.2 "Ressources Naturelles" du PIR 11ième FED, il a longuement exposé sur la préparation et les étapes préalables à la constitution du portefeuille de projets éligibles aux dits fonds et au démarrage effectif de la mise en œuvre activités sur le terrain. Les grandes étapes à franchir sont : l’identification et la sélection des projets, la formulation détaillée des projets, la négociation et signature des conventions de financement (UE, CEDEAO, UEMOA….) et le démarrage des projets pour une durée de cinq ans. L’atelier régional prévu du 19 au 23 septembre à Ouagadougou (Burkina Faso) sera consacré à l’identification des projets. Il a indiqué dans son exposé, la priorité accordée aux programmes et projets transfrontaliers comme le Massif du Fatou Djallon dans le cadre ce 11ème FED (PIR 2014-2020).
Les Experts de l’OMVS présents à l’audience ont surtout mis l’accent sur l’importance stratégique du Massif du Fouta Djallon pour la préservation de l’hydro-système des principaux grands fleuves de toute l’Afrique de l’Ouest, ainsi que les actes déjà posés par l’OMVS en direction de sa protection. Ainsi, au titre des différents programmes et projets dans le Bassin du fleuve Sénégal, ont été évoquées, plusieurs actions dont : les travaux pilotes de protection des têtes de sources du bafing ; les études d’actualisation de l’Analyse Diagnostique Transfrontalière (ADT) environnementale et le Plan d’Action Stratégique (PAS) qui traitent de la dégradation des têtes de source du fleuve Sénégal, dans le Massif du Fouta Djallon en Guinée ; les travaux menés à l’occasion de l’élaboration du Schéma directeur d’aménagement et de gestion du bassin du fleuve Sénégal (SDAGE).
Les experts ont enfin insisté sur la nécessité de la recherche de synergie entre les différentes initiatives à travers une étude institutionnelle sérieuse, afin d’éviter les ratés fréquents dans les expériences de mise en place d’observatoires régionaux.
Au cours de cette audience, suite à l’exposé du Consultant, M. Sionneau, et aux éclairages techniques des Experts, le Haut-Commissaire, a souligné avec force l’intérêt accordé par les plus Hautes Autorités de l’OMVS à la protection du Massif du Fouta Djallon. Il a aussi rappelé les initiatives prises par l’Union Africaine à travers le Programme Régional d'Aménagement Intégré du Massif du Fouta Djallon (PRAI-MFD) et celles de l’OMVS dans la cadre du SDAGE et du Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau et de Développement des Usages Multiples (PGIRE). Il a insisté également sur les démarches très fructueuses déjà entreprises auprès de l’Union Européenne, de la Banque Africaine de Développement ou encore de la Banque Mondiale, institutions auprès desquelles il a personnellement présenté le projet d’Observatoire Régional de l’Environnement et des Ressources en Eau du Massif du Fouta Djallon au cours de missions récentes à Bruxelles et à Washington. Il a donné son accord de principe à la participation de l’OMVS à l’atelier régional prévu en septembre 2016 à Ouagadougou en partenariat avec la CEDEAO, destiné à mieux orienter ce secteur Ressources Naturelles du PIR 11ième FED pour Afrique de l’Ouest et les projets et programmes prioritaires.
Tout en encourageant le Consultant et en se réjouissant du partenariat très fécond entre l’OMVS et l’Union Européenne, M. Komara a vivement souhaité l’appui du Programme Indicatif Régional du 11ième FED (PIR 2014-2020) au projet d’Observatoire Régional de l’Environnement et des Ressources en Eau du Massif du Fouta Djallon, dont la préservation conditionne la vie des centaines de millions de personnes vivant en Afrique de l’Ouest.
L’observatoire régional des massifs du fouta Djallon est une des priorités actuelles de l’OMVS telles qu’ordonnées par la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Organisation du 11 mars 2015. Il s’agit d’un projet de l’Union Africaine dont la mise en œuvre est transférée à la CEDEAO, et pour lequel l’OMVS se positionne comme agence d’exécution leader en partenariat avec les autres institutions et organismes de bassin de la sous région.
Source: http://www.portail-omvs.org/actualite/haut-commissaire-recoit-m-jm-sionneau-consultant-lunion-europeenne

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS