Manantali 2, Koukoutamba…Le Haut-Commissariat et la Banque Mondiale font le point


Le Haut-Commissaire a reçu ce 22 novembre 2016, en compagnie de M. le Secrétaire général de l’OMVS et en présence de plusieurs collaborateurs, une délégation de la Banque mondiale ( Mr Thierno BA, Spécialiste Principal en Energie (Unité Energie Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque Mondiale à Washington) et Mr Mamadou WATT de la Banque Mondiale à Dakar). La délégation, en mission à Dakar auprès des autorités sénégalaises, a saisi l’occasion pour rencontrer celles du Haut-Commissariat afin de faire le point sur plusieurs dossiers.
Les échanges ont porté principalement sur le Projet de « Remise en état, renouvellement et renforcement des installations du patrimoine Energie de la SOGEM » dit Projet Manantali II. La Banque a ainsi annoncé que le processus administratif interne se déroulait normalement, et qu’une réunion était prévue courant décembre, après finalisation des Etudes par la SOGEM. La réunion de validation par le comité d’évaluation devrait se tenir à la mi-janvier.
Le Haut-Commissaire a exprimé son vif souhait que la Banque s’investisse comme facilitateur dans les contacts entrepris avec les autres bailleurs (BEI, KfW, BID…), notamment pour appuyer la recherche de financement en vue de la réhabilitation du patrimoine énergie de l’OMVS.
Le Secrétaire général ira dans le même sens, en rappelant l’importance stratégique de la viabilité du réseau OMVS de transport de l’énergie, viabilité sans laquelle celle des autres volets du Projet serait compromise.
La délégation a répondu favorablement à ces requêtes, en affirmant sa disponibilité à accompagner l’OMVS, et suggéré que la table ronde des bailleurs de fonds pour le Manatali II soit convoquée pour la mi-janvier 2017, en même temps que la réunion du comité d’évaluation de la Banque.
Dernier dossier évoqué : l’Etude d’Impact Environnemental du Projet de complexe hydroélectrique Koukoutamba. Le Haut-Commissaire Komara a plaidé pour le maintien de l’agenda prévu pour le dépouillement des offres, sachant que les résultats pourront toujours être ultérieurement intégrés au contrat, lorsque entreprise sera retenue pour la réalisation de l’infrastructure.

AUDIENCE_HC_-_BM_22_NOV_16.JPG

Source :http://www.portail-omvs.org/actualite/manantali-2-koukoutambale-haut-commissariat-et-banque-mondiale-font-point

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS