COMMUNIQUE : M. Mansour FAYE, ministre de l’Eau et l’Assainissement du Sénégal, nommé Vice-président du Panel Global sur l’Eau et la Paix

L’Afrique est maintenant en tête de la diplomatie internationale de l’eau, avec la nomination du M Mansour FAYE, ministre de l’Eau et l’Assainissement du Sénégal, comme Vice-président du panel Global sur l’Eau et la Paix. La nomination de M FAYE vient également en reconnaissance du succès de l’OMVS. En effet, le rapport de Strategic Foresight Group, « Water Cooperation Quotient »,  publié en début 2015, avait désigné l’OMVS comme le meilleur des organismes de bassins fluviaux dans le monde.
Le 16 novembre 2015, Didier Burkhalter, le Ministre des affaires étrangères de la Suisse, a dirigé la réunion de 15 gouvernements à Genève pour lancer le Panel Global sur l’Eau et la Paix, dont le mandat est de proposer une architecture globale pour faire de l’eau non pas une source de conflits, mais un instrument de coopération et paix. Cette nouvelle initiative mondiale, destinée à prévenir les guerres de l'eau, devrait générer un dividende annuel de la paix de 200 milliards de dollars dans les bassins fluviaux partagés du monde en développement.
Le panel de haut niveau est présidé par M. Danilo Türk, l’ancien Président de la Slovénie. Il est à l’initiative du gouvernement Suisse et de Strategic Foresight Group, un think-tank global basé en Inde.  Objectifs : élaborer des mécanismes économiques et financiers pour inciter à la coopération en eaux transfrontalières, développer des instruments afin de résoudre des conflits liés à l’eau, encourager les pratiques exemplaires dans la gestion intégrée des ressources en eau et mettre en œuvre des conventions globales sur les ressources en eau.
« Actuellement plus de 300 milliards de mètres cubes d'eau douce est épuisée chaque année dans le monde en voie de développement.  Si cela continue, il y aurait des pénuries alimentaires dans 20 ans, débouchant sur des prix élevés des denrées alimentaires, des émeutes et de la migration, » a déclaré Sundeep Waslekar, le président de Strategic Foresight Group. «Le travail du Panel sera pertinent pour 2,3 milliards de personnes vivant dans les bassins fluviaux partagés du monde en développement avec une production économique brute de 10 milliards de dollars par an.  Si dans ces régions la coopération transfrontalière sur l’eau conduit à la réduction des conflits et des dépenses militaires, nous pouvons nous attendre un dividende de la paix de 100-200 milliards de dollars chaque année, » a-t-il ajouté.
Dr Danilo TURK, l’ancien Président de la Slovénie et président du panel a dit :  « Notre panel sera privilégié pour étudier des expériences acquises dans le bassin du fleuve Sénégal comme exemple ayant la plus grande portée de la coopération sur l'eau dans le monde d'aujourd'hui et pour réfléchir aux moyens dans lesquels cette expérience peut inspirer des engagements futurs dans toutes les parties du monde de demain "
Sénégal est le pays co-parrain du Panel Global sur l’Eau et la Paix avec le Cambodge, la Colombie, le Costa Rica, l’Estonie, la France, la Hongrie, le Ghana, la Jordanie, le Kazakhstan, le Maroc, l’Oman, l’Espagne, la Slovénie et la Suisse. L’agence onusienne pour la coopération de toutes les activités concernant l’eau, United Nations Water, sera l’observateur du panel.
Le Panel Global sur l’Eau et la Paix devrait se réunir à plusieurs reprises dans les pays co-parrains au cours des deux prochaines années et consulter les acteurs d’autres pays et les organisations multilatérales et régionales dans le cadre de son travail. Il est prévu de présenter un rapport et de le mettre dans le système des Nations Unies ainsi qu’à la communauté internationale d'ici décembre 2017. 
Strategic Foresight Group (SFG) est un think - tank engagé dans l'élaboration de nouveaux concepts politiques qui permettent aux décideurs de se préparer à un avenir en des temps incertains. Fondé en 2002 pour créer de nouvelles formes de capital intellectuel, notre corps de travail regroupe aujourd'hui plus de 50 pays, sur quatre continents. Les analyses et les recommandations de SFG ont été discutées au sein des Nations Unies, Banque mondiale, la Chambre des Lords britannique, la Chambre des communes, le Parlement indien, le Parlement européen, l'Alliance des civilisations, le Forum Économique Mondial (Davos), et ont été citées dans plus de 3000 journaux et des sources médiatiques.
Pour plus d’information veuillez contacter:
Mme Priyanka BHIDE

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS