Energie : La Guinée et ses partenaires de l’OMVS en conclave pour la réalisation du barrage Koukoutamba



Dans le cadre de la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba sur le fleuve Bafing, dans la préfecture de Tougué, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a tenu ce jeudi, dans un réceptif hôtelier, une réunion d’information et d’échanges avec les entreprises soumissionnaires.
  
Cette rencontre fait suite à une visite de terrain de deux semaines ayant commencé depuis le 30 avril ce, conformément aux dispositions prévues dans le dossier d’appel d’offre de l’OMVS.

D’une capacité de près de 300 mégawatts, le barrage de Koukoutamba est le premier des trois barrages que l’OMVS compte réaliser en Guinée. Il sera également le plus grand des infrastructures énergétiques de l’organisation qui sera géré par la Société de gestion de l’énergie des ouvrages du haut bassin guinéen du fleuve Sénégal (SOGEOH) dont le siège sera basé à Conakry.

Rappelant le retour de la Guinée au sein de l’OMVS en 2006, l’ancien Premier ministre guinéen, Kabinet Komara a indiqué que le pays a abrité l’année dernière la 11èmeconférence des chefs d’Etats et de gouvernement. Conférence au cours de laquelle, le président Alpha Condé a été élu comme président en exercice de la conférence des chefs d’Etat et du gouvernement de l’OMVS.

Plus loin, il précisera qu’ils ont identifié en Guinée trois sites qui sont en stade avancé d’études. Le premier, a-t-il précisé, c’est Koukoutamba avec 300 MW, le deuxième, Bouréyah avec 160 MW enfin celui de Falayah pour 140 MW. D’après le patron de l’OMVS, tous ces trois sites sont sur le fleuve Bafing, en Guinée et disposent une capacité cumulée de 600 MW.

‘’La Guinée se positionne aujourd’hui comme un grand producteur d’énergie dans la sous-région avec tous les réseaux qui sont en train de se développer. Naturellement, le choix se portait sur le plus important, le plus gros qu’est le site de Koukoutamba. Une fois aménagé, il va évacuer son énergie en deux directions. D’une part, à Conakry, une ligne qui va quitter Koukoutamba, Labé, Linsan. Elle va relier également la Guinée aux trois autres pays, directement à Manantalie à partir de là où le dispatching se fait entre la Mauritanie et le Sénégal. Le coût est estimé à peu près à 800 millions de dollars », expliquera Kabinet Komara.

Tout en saluant cette initiative, le Secrétaire général du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, Sékou Sanfina Diakité dira que : ‘’La Guinée a décidé de mettre ses ressources à la disposition de la sous-région pour un développement économique régional’’.

Présent à la cérémonie d’ouverture, le ministre Kassory Fofana a félicité le ‘’leadership de l’OMVS qui, finalement, sort d’une certaine forme de léthargie et aborde les problèmes énergétiques de la sous-région avec beaucoup d’engagement.’’index
Estimant que cet ouvrage contribuera à impulser un développement économique et social dans la sous-région, le ministre d’Etat à la Présidence chargé des investissements et du partenariat public-privé, a laissé entendre que : ‘’les lignes électriques qui seront réalisées dans le cadre de ce projet, permettront de relier le réseau de l’OMVS à celui de l’OMVG et du WAP et aussi facilitera des échanges énergétiques importants au niveau de la région ouest-africaine ". Avant de garantir : "Avec le leadership de l'OMVS, les conditions de transparence seront observées pour que les meilleurs emportent les différents lots de ce marché très importants pour les pays membres de l'OMVS à savoir: la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal ".
Source : http://guineenews.org/energie-la-guinee-et-ses-partenaires-de-lomvs-en-conclave-pour-la-realisation-du-barrage-koukoutamba/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS