Financement pour le Projet Navigation : Une délégation de l’Omvs en Inde

C’est une importante délégation de l’Omvs qui s’est rendue du 24 au 29 juillet en Inde dans le but de promouvoir le financement du Projet Navigation auprès de la partie indienne. La mission avait pour objectif de discuter avec Eximbank India des conditions de financement du Projet Navigation et? par la même occasion? d’apprécier les capacités techniques de la société AFCON, filiale du groupe TATA, qui avait présenté un dossier pour la réalisation rapide du projet sur financement Eximbank.
Cette mission fait suite à la décision du dernier conseil des ministres et aux initiatives subséquentes autorisant l’accélération de la mobilisation du financement de ce projet intégrateur.
La délégation comprenait, outre le Haut-Commissaire Kabiné Komara, le PCA, le Directeur général et l’Attaché de direction de la Société de gestion et d’exploitation de la Navigation sur le fleuve Sénégal (SOGENAV ), respectivement MM. Solomani Diakité, Mamadou Faye, et Mahfouz Haibilty ; les coordonnateurs des 4 cellules nationales Omvs : MM. Youssoupha Kamara, Mohamed El Moctar, Amadou Diallo, Mamadou Diaby; le Directeur des Infrastructures du Haut-Commissariat, M. Abdel Fettah ; et M. Abass Sylla, Directeur de l’Investissement public et de la Coopération financière au ministère de l’Economie et des Finances de la République Islamique de Mauritanie.
La délégation a été reçue par la haute direction de Eximbank India, avec à sa tête son PDG M. Yaduvenndra Mathur, entouré de ses principaux collaborateurs. Eximbank India a exprimé son intérêt à accompagner l’Omvs dans le financement du Projet Navigation, et a indiqué les directives à suivre pour la préparation et la soumission de requêtes de financement à Eximbank India pour sa réalisation par une entreprise indienne. Eximbank India a rassuré la délégation sur la crédibilité d’Afcon qui a déjà soumis une proposition à l’Omvs pour ce projet.
Auparavant la délégation a eu des discussions avec la direction de cette entreprise et s’est rendue sur un de ses chantiers pour se faire une idée de ses capacités et évaluer les conditions dans lesquelles elle pourrait réaliser le projet Navigation de l’Omvs. Au cours de son séjour la mission a négocié et conclu avec Afcon un mémorandum d’entente (MOU) définissant les grandes lignes qui pourraient servir de base pour une réalisation du projet sur financement Eximbank.
La délégation a remercié Eximbank pour les appuis multiformes qu’elle apporte déjà à certains pays membres de l’Omvs. En retour le Président d’Eximbank India a exprimé la disponibilité de son institution à financer davantage de projets d’intégration en Afrique. Il a en outre exprimé la disponibilité de la banque à participer à la table ronde des bailleurs que l’Omvs envisage d’organiser pour le financement du projet Manantali 2. La délégation de l’Omvs s’est réjouie de cette ouverture et s’est engagée à tout mettre en œuvre pour profiter des opportunités de financement qu’Eximbank India offre à l’Afrique. .

20160727_122040.JPG

Source : http://www.portail-omvs.org/actualite/financement-projet-navigation-delegation-lomvs-inde

Commentaires

  1. chapeau pour la délégation de l'OMVS et remercie Eximbank India pour l'offre qu'il accorde à l’Afrique,reste à suivre pour profiter des opportunités et demande aussi aux autorités d'Eximbank à travers nos autorités de ne pas seulement concentré son financement, comme il dit a exprimé son intérêt à accompagner l’OMVS dans le financement du Projet Navigation.
    mais aussi sur d'autres projets à l'avenir .
    Noté que l'interminable,le principal fléau qui est obstacle et l'ennemi réel du fleuve Sénégal avant de parler pour la navigation,c'est surtout le typha Massettes et d'autres plantes aquatiques qu'il faut d'abord trouver une solution avant toute chose.
    j'habite la région du fleuve et,j'étais là depuis la construction des barrages d'ou le Président Senghor parlait des conséquences après barrage aux sommet des chefs d'états des pays membres.
    Depuis la mise en service en 1986 du barrage anti-sel de Diama à 27 km de l’embouchure du fleuve Sénégal, le Typha a trouvé un terrain d’eau douce propice à sa prolifération.
    En plus cette plante nuisible interminable devient source d'énergie,et d'autres,pourquoi ne pas l'exploiter.
    on peut meme construire des maisons avec,y'a pleine de chose qu'on peut faire avec .
    OMVS doit mettre en place d'autres structures de recherche et envisage des projets énormes pour exploiter ce fléau .
    y'a déjà des villages côtiers qui le transforme en charbon mais ils n'ont pas de moyens ni de suivi technique ni de matériel de sécurité.
    j'invite et j'implique les responsables de l'OMVS pour les secteurs concernés de tous les pays membres de descendre sur les terrains ou voir avec les moyens de la nouvelle technologie très avancées
    pour en savoir plus sur cette plante visualiser la cartographie du fleuve Sénégal et,vous en saurez plus.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS