La deuxième réunion du Comité de Pilotage du PGIREII s'est tenue à Dakar


  •  
  •  
  •  
Le Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau et de Développement des Usages à buts Multiples de l’eau du Bassin du Fleuve Sénégal (PGIREII), a tenu sa 2ème réunion du Comité de Pilotage ce jeudi 31 mars 2016 au King Fahd Palace (Dakar).
La rencontre était présidée par Monsieur Kabiné KOMARA, Haut Commissaire de l’OMVS, en présence de Mme Joséphine FRANTZEN, Premier Conseiller de l’Ambassade des Pays Bas, de Monsieur Eric Lancelot, Représentant de la Banque Mondiale, de Monsieur Marimantia Diarra, Haut Commissaire Adjoint de l’OMVS, Monsieur Madine BA, Secrétaire Général de l’OMVS et de Madame Anta SECK, Coordinatrice Régionale du PGIRE II.
Ont pris part à cette rencontre, les experts de l’Unité de Coordination Régionale du PGIRE II, les représentants du Haut Commissariat de l’OMVS, les Directeurs des sociétés de Gestion du système OMVS : Société de Gestion et d'Exploitation du barrage de Diama. (SOGED), Société de Gestion de l'Energie de Manantali (SOGEM), et Société de Gestion et d’Exploitation de la Navigation (SOGENAV), les représentants des Ministères (Santé, Pêche, Agriculture et Finance) des Etats membres, les points focaux FEM ainsi que les Agences d’Exécution du PGIRE II.
Cette seconde réunion du comité de pilotage, était l’occasion pour les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet de faire le point sur son état d’avancement, d’examiner et d’approuver les programmes de travail et de budget pour l’année 2016 et de formuler des recommandations en vue d’améliorer la performance du projet.
A l’issue de la réunion, plusieurs recommandations ont été formulées, notamment :
- Maintenir les principes de consensus qui ont toujours prévalu dans les démarches de l’OMVS, notamment en ce qui concerne le recrutement des experts de l’Unité de Coordination ;
- Veiller à la qualité et la diligence dans le traitement des dossiers au niveau des Agences d’Exécution et de l’UCP afin d’atteindre le taux de décaissement de 12% au moins, au mois de juin 2016 ;
- Faire un suivi rapproché des Agences d’Exécution pour améliorer la mise en œuvre du volet aménagement hydro-agricole ;
- Respecter les arrangements institutionnels dans les rapports avec l’IDA : toutes correspondances de l’IDA dans le cadre de l’exécution du projet doivent être adressées au Haut Commissariat de l’OMVS (UCP) ;
- Faciliter l’obtention des titres d’exonérations dans les meilleurs délais, portant sur l’importation des MILDA au niveau des Etats membres, ;
- Mobiliser les fonds de contrepartie des Etats membres au plus tard le 30 avril de chaque année, conformément aux engagements.
Pour rappel, le PGIRE II vise à améliorer la gestion concertée des ressources en eau pour un développement durable sur le plan social économique et environnemental dans le bassin du fleuve Sénégal. Il s’articule autour de trois composantes principales : (i) le développement institutionnel dont l'objectif est de renforcer les capacités pour une gestion coopérative ; (ii) le développement des usages à buts multiples des ressources en eau dont l’objectif est de promouvoir les activités génératrices de revenus et d'améliorer les moyens de subsistance pour les populations du bassin, et (iii) la gestion et planification des infrastructures qui vise à faire progresser la planification des ressources en eau résilientes au climat et le développement dans la région.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SOGEM et SOGED : les nouveaux directeurs généraux installés

Recrutement du Directeur Général de la SEMAF-SA OMVS